Experimental performance movie

by A.j Dirtystein.

Music by Sacha Bernardson


Explore Now
Separator

Citation

CITATION

Teaser

TEASER

Separator









Separator

Synopsis

SYNOPSIS

À vouloir faire de la religion une pratique trop proche de la conscience et en ayant oublié que ce sont les travers qui composent notre être, le catholicisme a condamné toutes les formes de subjectivités possibles, les croyances, les rituels basés sur l'amour, la sexualité, la nature et les multiples merveilles dont la chair est porteuse. L'utilisation d'un seul livre pour guider des multitudes de corps dans l'ombre mais aussi l'apologie de la souffrance et de la culpabilité peuvent aliéner : prôner la monogamie, imposer le baptême, l'Église, le mariage en blanc, la sexualité à visée reproductrice, l'hétérosexualité comme seule façon d'aimer, même lorsque l'on ne s'aime plus... Aliéné au point de renier ses propres enfants s'ils débordent de la case institutionnelle et deviennent eux-mêmes des fous: des salopes, des lopettes, des gouines, des séropos, des putes, des déviants en tout genre... Marchant de paire avec le capitalisme, la religion catholique a toujours cherché à homogénéiser, à réduire, à contraindre. C'est en commençant par détruire les païens puis en colonisant les autres cultures que l'Occident à imposé son monothéisme et réduit le "sauvage" - au sens de l'Autre - à un étranger, à la fois pour lui-même mais aussi pour ceux qui l'excluent.

"Don't Pray for us" est un éloge à l'inconnu, une quête de soi et du monde par la destruction des barrières de l'inconscient et de la conscience mais également la destruction des frontières géographiques. Ainsi, en redonnant une teinte sexuelle au sacré et en faisant du rituel païen un lieu de puissance individuelle, cette vidéo-performance questionne les limites entre le personnel et le collectif par la transmission et la "Participation mystique" (au sens Jungien) dans l'acte performatif. L'action artistique fonctionne par le biais du transfert, c'est-à-dire autrement que par l'autorité du discours, et personne face à une histoire donnée, un conte, une action ou une oeuvre n'est passif : c'est par le regard que passe la relation à l'autre mais aussi par les images que peuvent véhiculer nos inconscients. Ces derniers dialoguent entre eux, faisant du rêve, du songe, du fantasme, les ailleurs qui modèlent notre imagination et redéfinissent les limites de notre présent, quand ceux-ci sont poussés à être réalisés et assumés.
Quoi de plus beau qu'un corps qui se révèle au monde ni comme étranger à soi, ni comme étranger pour les autres ?

À partir d'une performance partagée, dix actions vont naître et recréer, avec tout l'impact politique que ces corps peuvent soulever, un "inconscient collectif". Une sorte de rencontre entre Judith Butler et Carl Gustav Jung qui fait du Queer une notion empreinte de spiritualité.

Separator

By trying to make religion a practice too close to the conscience and having forgotten that it's through our vices that our being is building itself, Catholicism has condemned all forms of possible subjectivities, beliefs, rituals based on love, sexuality, nature and many others wonders whose flesh is carrier. The use of a single book to guide multitudes of bodies into the shade but also the glorification of suffering and guilt may alienate: preach monogamy, impose baptism, Church, white color in wedding, sexuality only for reproductive purposes, heterosexuality as the only way loving, even when one no longer love ... Alienated to the point of denying his own children if they are outside the institutional box and themselves become crazy: sluts, dykes, HIV-infected patient, whores, deviants of all kinds ... Walking hand in hand with capitalism, the Catholic religion has always sought to homogenize, reduce, to constrain. Starting with to destroy the pagan and colonizing other cultures , the West imposed its monotheism and reduces the "wild" - in the sense of the 'Other' - to a stranger, both for himself but also for those who exclude these doctrines.

"Don't Pray for us" is a tribute to the unknown, a search for self and the world by destroying the barriers of the unconscious and of the consciousness but also the destruction of geographical boundaries. Thus, by restoring a sexual tinge to the sacred ritual and by making of the pagan ritual, a place of higher individual power output, this video performance throws into question the boundaries between the personal and the collective by the transmission and "Participation mystique" ( in a Jungien sense ) in the performative act. The artistic action works through the transfer, that is to say, in a way different than the authority of rhetoric; and nobody, facing a given story, a tale, an action or a work of art, is passive: that's via the look that passes the relationship to another, but also by the pictures what can convey our unconscious. These latter interact with each other, making the dream, the thinking, the fantasy, the elsewheres that shape our imagination and redefine the limits of our present, when these are pushed to to be realized and assumed.
What could be more beautiful than a body that reveals to the world nor as a foreign for oneself, nor as stranger for others?

From a shared performance, ten actions will emerge and will recreate, with all the political impact that these bodies may raise, a "collective unconscious". A kind of encounter between Judith Butler and Carl Gustav Jung that makes of the Queer word a notion imprinted with spirituality.

Auteure


ABOUT

Aj Dirtystein

Separator


testimonialThumb

A.J Dirtystein est plasticienne, performeuse et docteure en littérature française, francophone et comparée. Ses questionnements autour de la représentation, de l'incarnation et de la transgression du corps féminin en performance articulent une esthétique poétique soulevant de nombreux autres questionnements, notamment politiques. Photographie, vidéo, performance et peinture proposent d'interroger la chair avant le corps; le monde souterrain de la psyché avant la réalité, et la puissance individuelle avant toute notion de pouvoir. Entre sublime et abjecte, cet ailleurs partagé "ici et maintenant" renvoie au rituel païen où l'arène mentale devient palpable et permet de dialoguer avec notre inconscient collectif. Ses archétypes oubliés repoussent les limites physiques et psychiques et bouleversent ainsi les représentations trop cloisonnées du féminin. Sorcière, louve, putain, chienne ou déesse mythique... Le féminin archétypal renverse les valeurs judéo-chrétiennes et frappe l'inconscient d'un message radical prônant liberté individuelle et charnelle, amour et sexualités plurielles en nous rappelant que la mort est toujours présente. Sa thèse s'intitule : "Performer la femme sauvage entre chienne et louve. Itinéraire d'une lectrice de Virginie Despentes et de Clarissa Pinkola Estés." Elle est une recherche sur la pratique performative comme témoignage expérimental sacrificiel dans la création artistique, dirigé par Jean-Michel Devèsa, soutenue en Juillet 2014 à Bordeaux III.


AJ Dirtystein is a visual artist, performer and holds a Ph.D. in Literature. Her questionings about the representation , incarnation and transgression of the female body through performance art, articulate a poetic aesthetic which leads furthermore to many political questions. Photography, video, art performance and paintings suggest that flesh should be questioned before the body, the underground world of the psyche before reality and individual power before any notion of authority. Between the sublime and the abject, this alt-world shared "here and now" also refers to the pagan ritual where the mental arena becomes tangible and allows us to converse with our collective subconscious. Its forgotten archetypes push physical and psychic boundaries, and so upset the over-compartmentalized representations of femininity. Witch, female-wolf, whore, bitch or mythical goddess... The archetypal female reverses the Judeo-Christian values and strikes the unconscious with a radical message that advocates individual and carnal freedom, love and plurality of sexuality, reminding us too that death is always present... Her thesis was on "Performing the wild woman, between she-dog and she-wolf. The path of a Virginie Despentes and Clarissa Pinkola Estés reader". It's a study of the performance as an experimental and sacrificial testimony in artistic creation, directed by Jean-Michel Devesa, July 2014, at Bordeaux III.














Separator

Poème

POEME

DON'T PRAY FOR US


by Herr Hektor.



Ne priez pas pour nous
pauvres pêcheurs
ne vous en donnez pas la peine
nous n'avons que faire de votre gène
nos coeurs sont bien plus libres que vos prières
ne priez pas pour nous
n'ayez dieu que pour vous

Ne priez pas pour nous pauvres pêcheurs
ce n'est pas notre heure
nous n'avons pas besoin de vos leurres
nous n'en avons que faire
nous avons toutes les richesses intérieures
pour savoir quoi faire

Ne priez pas pour nous pauvres pêcheurs
nous n'avons que faire de vos prières
de votre paradis ou de votre enfer
nos vies sont bien plus belles que vos oeillères

Ne priez pas pour nous pauvres pêcheurs
ni maintenant ni à l'heure de notre mort
le glas sonnera la fin de vos torpeurs
nos cœurs et nos yeux seront cernés d'or
les vôtres seront secs comme vos livres d'histoires

Quand le monde se renverse
A l'intérieur
mille vies nous attendent
des phantasmes les plus fous
aux rêves les plus doux
le sang coule dans nos veines
nos corps nous appartiennent
nous sommes nos propres maîtres
nous ne cesseront de le crier encore et en corps
nous n'avons pas besoin de vous
pour trouver notre salut

Quand le monde se renverse
A l'intérieur
notre monde existe
nous ne sommes pas tristes
de perdre vos repères
nous n'avons que faire
de vos prières
de votre paradis ou votre enfer
notre paradis est sur terre
et notre enfer c'est vous

Nous sommes fièr-e-s
de ce que nous sommes
libre de vos dogmes
Nous sommes nos propres prières

Nous sommes fièr-e-s
de ce que nous sommes
libres
ivres de vie
libres de vivre le poing levé
libres de vivre et de penser

Alors prière de ne pas prier pour nous

d'ailleurs je vous salue
Morue pleine de grâce
le saigneur est avec vous
bien au fond de vos entrailles
votre fils est le fruit d'un orgasme
comme nous tous

Ne priez pas pour nous pauvres pêcheurs
nous n'avons que faire de vos prières
de votre paradis ou de votre enfer
nos vies sont bien plus belles que vos oeillères

Separator









Separator

Portfolio

PORTFOLIO


Film

FILM

Separator

READ MORE ON : http://www.vice.com/de/read/wie-ein-porno-ueber-behinderungen-das-berliner-pornfilmfestival-spaltet-125

[...] Dass Schönheit auch im vermeintlichen Makel liegen kann, demonstriert die experimentelle Fetisch-Regisseurin Aj Dirtystein mit dem Kurzfilm Don't Pray For Us auf dem Berliner Pornfilmfestival. [...]

READ MORE ON : http://www.sadique-master.com

[...] Comme vous pourrez le constater, ce court métrage est loin d'être vide de sens, mais c'est aussi une expérience sensorielle où l'image est indissociable de la musique comme le corps l'est à l'évocation de l'art. [...]

READ MORE ON : http://www.barbieturix.com

[...] Au travers de performances où elle mêle réflexions sur la religion catholique, la sexualité, le corps et ses fluides, elle met en scène des tabous et les dépouille à sa manière, pour un message politiquement fort et artistiquement puissant. On l'avait aperçu dans la pastille d'Emilie Jouvet, "Entre filles qu'est-ce qu'on risque?". Aujourd'hui, c'est elle qui passe derrière la caméra avec un premier court métrage : "Don't pray for us". [...]

Separator

Pagan Variations, Video Plasticienne



kisskissbankbank.com/pagan-variations


"La performance artistique est un moyen d'expression basé sur le rythme, la durée, la liberté de disposer de son corps et le partage de cette liberté, que je compte mettre en lumière."

Events

PROJECTIONS

- Sélectionné pour le Porn film Festival de Berlin 2015.
pornfilmfestivalberlin.de

- Projection au San Francisco Bay Area Sex Worker Festival.
Program (page 15)
sexworkerfest.com

- Le 16 Avril, Bordeaux, à l'Utopia, Festival "Cinemarges".
Facebook Festival Cinemarges

- Le 20 Février, Bordeaux, à L’Envers, 19 rue Leyteire, Exposition "Zones érogènes" du collectif Sauvage Garage.
FacebookEvent/Exposition "Zones érogènes"

- Le 7 Février, Bruxelles, Le Barlok, avenue du port 53, pour la soirée de lancement du collectif Bitchcraft.
bitchcraft.noblogs.org/events

- Le 9 Septembre, Montréal, UQAM, Séminaire "Création et Féminisme".

- À l'Utopia, à Toulouse, le mardi 16 Septembre.
http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/
Performance avec Sacha Bernardson en live.
Avec en première partie le documentaire de Daniel Aguirre "We are born naked and the rest is drag".

- Le 27 Septembre à Nancy au Cabaret Rouge.

- Du 3 au 5 Octobre, expo Sortilège(s), à Bruxelles (secret place)

Separator

Contact

CONTACT

Separator